Les Ardennes face à la crise

Aucune contestation possible. Les Ardennes sont le premier département touché par cette crise financière.
L’économie du département repose principalement sur l’industrie automobile dont PSA est le plus gros employeur, un secteur qui va très mal.
Ce ne sont pas les mesurettes du gouvernement qui vont rassurer les ardennais qui souffrent déjà. PSA délocalise une partie de la production. Les menaces qui pèsent sur Vistéon (sous traitant de FORD) ne sont pas là pour rassurer.
La crise sociale n’est pas arrivée ces derniers mois. Elle s’est aggravée.
Quand le revenu moyen est de 1 300€, quand la CAF a plus de 5000 dossiers en retard, quand, en mars, le taux de chômage atteint 10,3%, ce ne sont pas les miettes que Sarkozy a proposées qu’il nous faut, c’est une véritable plan de relance qu’il faut mettre en place.
Symbole de la campagne de Sarkozy pendant laquelle il a prétendu venir parler à la France qui souffre, les Ardennes attendent encore que ce gouvernement nous regarde une fois la campagne finie.
En attendant, un Ardennais quitte chaque jour son département et 5000 personnes se retrouvent lors des mobilisations sans qu’aucune réponse ne leur soit donnée.

 

Florian Glay (G.E.08)

Advertisements

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :